les iles chagos interdites au public sont un paradis pour les touristes qui peuvent naviguer jusqu'aux iles

les iles chagos

Géographie :


Situé dans l'océan indien, l'archipel des Chagos, d'une superficie de 63 km2, compte plus de 60 îles localisées à environ 500 kms des îles Maldives dont la plus grande : Diego Garcia est la capitale. Cet archipel se compose donc des 7 formations d'îles ou atolls. (Diego garcia, îles Salomon, Peros Banhos, Great Chagos Bank, Speakers Bank, Récif Blenheim et Iles Egmont


Histoire :


Sur les pas de Vasco de Gama et de Christophe Colomb, des navigateurs portugais principalement, vont de plus en plus à l'aventure et c'est comme cela qu'au 16ème siècle, Pedro de Mascarenhas découvre les îles Mascareignes qui regroupent : la Réunion, l'île Maurice et l'île Roddrigue puis les "cinco Chagas" ou « les 5 plaies du Christ ».


C'est en 1532 que Diego Garcia découvre la plus importante île de l'archipel et lui donne son nom.


En 1776, le gouverneur français de l'île de la Réunion, de Maurice et des Seychelles transforma l'île Diego Garcia en léproserie. Douze ans plus tard, les anglais demandent la restitution de l'archipel aux français, ce qui fut fait en 1814 sauf la Réunion qui restera française.


Les américains, en 1966 et pour 50 ans plus une période de 20 ans, louèrent l'île de Diego Garcia pour en faire une base militaire qui est le centre de la stratégie militaire américaine dans l'océan indien. Tous les 2000 insulaires furent évacués de l'île et furent installés aux Seychelles et à Maurice. Ne restèrent sur l'île que les britanniques et les américains.


Cependant, la Grande Bretagne, par ordonnance, autorise les anciens habitants des Chagos et leurs descendants, à retourner dans les îles et y résider sauf à Diego Garcia.


L'archipel des Chagos intéresse les îles voisines et notamment Maurice qui, dès la fin du bail donné aux américains, revendiquera l'archipel. Les américains considèrent que l'île de Diego Garcia est primordiale pour la sûreté de l'Occident, ce qui entraînera d'âpres débats à venir. Les britanniques se sont gardés le secteur "pêche"


De nouveau, en juin 2004, la Grande Bretagne interdit tout accès à l'archipel des Chagos ou donne un accès très limité même aux Chagossiens.


Population :


L'archipel des Chagos abrite des militaires britanniques et américains (environ 1500) et 2000 civils ayant comme activité l'agriculture. Les militaires ne parlent que l'anglais alors que les civils parlent aussi bien l'anglais, le créole, le français ou le philippin. Toute la communauté dépend du Foreign et Commonwealth Office qui est représenté sur place par un officier de la Royal Navy.


Activité :


De par le déplacement de la population, ne subsiste que la pêche. Lors de la présence des Chagossiens, la canne à sucre, la noix de coco étaient les ressources naturelles avec le poisson. Sur l'île de Diego Garcia, de par la présence des militaires, l'activité y est concentrée mais elle est assurée par les militaires et peu de civils. De nombreux bateaux de plaisances aiment à venir sur les îles afin de trouver des décors sauvages. Les autorités ne faisant pas de contrôle strict, les plaisanciers peuvent s'adonner à la pêche et à la cueillette pourtant réglementée.


Climat :


Climat tropical marin, chaud et humide : décembre à février : saison des pluies ; juin à septembre : saison sèche.