Les iles Cook - Manuae

Histoire

L’île Manuae est un atoll, également connue sous le nom de Scilly, elle est située à environ 60 kilomètres au nord-ouest de Mopelia. En 1920, la Compagnie française de Tahiti, propriétaire de l’île Manuae (Scilly) a implanté 57 000 cocotiers dans l’île. L’île Manuae a été découverte par le célèbre navigateur James Cook en septembre 1773 lors de sa deuxième circumnavigation. D’après la tradition orale, c’est Samuel Wallis qui a découvert l’île en 1767.


Localisation

L’île Manuae, ou Scilly est un atoll qui fait partie des îles sous le Vent dans l'archipel de la Société. C’est la partie émergée du sommet oriental d'un volcan sous-marin dont la base située à 3000 mètres de profondeur. L’île Manuae est composé de deux motu : à l'est Ta Au O Tu et à l'ouest Manuae. Et se situe à 229 kilomètres au Nord de Rarotonga et 110 kilomètres à l'Est d'Aitutaki.


L’île Manuae est d’une superficie totale de 6 km² (2,1 km² pour Manuae et 3,9 pour Te Au O Tu). Depuis les années 1970, l'île Manuae est devenue une réserve naturelle inhabitée.


Tourisme

L’île Manuae offre un paysage rocheux captivant, les randonnées et les escalades vous permettront de découvrir ses belles grottes et ses magnifiques plages de sable blanc, comme vous pouvez pratiquer du sport nautique. L’île Manuae offre un climat chaud et ensoleillé toute l’année (moyenne 26°C). Tandis que la période allant de Novembre à Mars présente la saison humide avec une moyenne de 22°C. Le lagon de l’île Manuae est classé zone protégée, il attire un grand nombre de pêcheurs. Les principales activités touristiques de l’île Manuae sont la plongée sous-marine et le tourisme nautique.


La Faune et la flore

La faune aquatique de l’île Manuae est très riche en poisson coffre, perche jaune, murène, thons, bonite, daurade (mahi mahi), carange, rouget, en marara (poisson volant) et tortue marine, les bancs naturels de nacres sont riches (3 à 4 millions d'huîtres). Tandis que la flore de se limite à quelques herbiers et des mangroves.


Ecrit par Maria


Sources :
http://www.cookislands.org.uk/manuae.html